Equipe

Même si ce projet est à l’initiative de membres de l’équipe d’accueil « Écritures de la modernité », nous collaborons, dans une optique interdisciplinaire, avec de jeunes chercheurs de diverses EA et ED de la Sorbonne-Nouvelle ou d’universités extérieures. En outre, nous envisageons, afin de compléter notre approche théorique par des réflexions de praticiens, d’organiser des rencontres avec des chorégraphes et des étudiants aux Beaux-Arts.

Les membres

Lelia de Casabianca est professeur agrégée d’espagnol dans le secondaire et a également enseigné pendant plusieurs années en tant que chargée de cours de Littérature Comparée à l’Université de Paris-IV Sorbonne, en licence de Lettres Modernes. Doctorante en littérature comparée à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3 sous la direction de M. Daniel-Henri Pageaux, elle est actuellement en train d’achever sa thèse qui porte sur « Jean Giono et Miguel Delibes, romanciers de la terre ». Elle a récemment participé à un colloque international organisé à Paris 3 (14-16 novembre 2012) et qui portait sur « le roman rustique animalier : relations entre humains et animaux dans les récits ruraux de langue française (XXe et XXIe siècles). » Consulter son CV.

Céline Hromadova est agrégée de Lettres modernes et doctorante en littérature française à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3, sous la direction d’Alain Schaffner. Elle mène ses recherches sur l’œuvre romanesque de Françoise Sagan. Elle a participé à la journée d’études sur « La Folie dans l’œuvre d’Albert Cohen » (5 juin 2010 à la Sorbonne) où elle a étudié, dans une démarche comparatiste, la passion amoureuse dans Belle du seigneur et dans les premiers romans de Françoise Sagan. Elle enseigne par ailleurs dans le Secondaire depuis 2007 tout en ayant assuré une charge de cours en Histoire littéraire à Paris 3 de 2010 à 2012. Consultez son CV.

Anne Sennhauser est ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon et agrégée de Lettres Modernes. Elle prépare un doctorat de Littérature française sous la direction de Marc Dambre à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (« Devenirs du romanesque dans la littérature contemporaine : les écritures aventureuses de Jean Echenoz, Jean Rolin et Patrick Deville). Elle exerce actuellement les fonctions d’ATER à l’Université Lille 3. Consultez son CV.

Zacharie Signoles-Beller, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, agrégé de Lettres Modernes, est actuellement inscrit en deuxième année de doctorat à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Il prépare, sous la direction de M. Alain Schaffner, une thèse sur l’écrivain-reporter dans l’entre-deux-guerres, à partir de l’exemple des récits journalistiques et romanesques de Pierre Mac Orlan. Consultez son CV.

Marie Sorel, agrégée de Lettres modernes, prépare une thèse de littérature française sous la direction d’Alain Schaffner (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) portant sur la représentation du jeu et des loisirs dans l’œuvre romanesque, théâtrale et poétique d’Henry de Montherlant. Enseignante dans le secondaire depuis 2005, elle a exercé en lycée général et technologique, en lycée professionnel et en collège. Elle assure depuis 2011 une charge de cours à Paris 3 et a été membre élue du Conseil de gestion de l’Ecole Doctorale 120 de 2009 à 2011. Consultez son CV.

Céline Torrent prépare une thèse de littérature française sous la direction de Michel Collot (Université Sorbonne Nouvelle – Paris3), portant sur les rapports entre la poésie et la chorégraphie, de la fin du XIXème siècle au début du XXIe siècle. Depuis septembre 2011, elle enseigne la littérature française à Paris 3 en tant que chargée de cours, ainsi que la note de synthèse à l’institut de préparation aux concours des grandes écoles de commerce (PGE-PGO).  Elle gère également le secrétariat de l’école doctorale de littérature française et comparée de Paris 3 depuis septembre 2009. Consultez son CV.

Anaëlle Touboul est agrégée de Lettres Modernes et licenciée de Langue, Littérature et Civilisation Étrangères (anglais). Elle est actuellement doctorante contractuelle à l’université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, où elle prépare une thèse de littérature française sous la direction d’Alain Schaffner (EA 4400, Écritures de la modernité) consacrée à la représentation subjective de la folie dans le roman de la fin du XIXe siècle à nos jours. Elle est membre élue du conseil de laboratoire de l’EA 4400 « Écritures de la modernité ». Consultez son CV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *