Séminaire « Femme fleur : la fin d’un cliché ? »

       

 Ce premier séminaire propose une promenade au fil des représentations stéréotypées de la femme, réduite au rôle de potiche, d’ingénue fleur bleue à la sensibilité à fleur de peau. Il s’agit, pour dépasser la simple opposition au cliché, d’explorer les renouvellements que la modernité littéraire propose (XXe-XXIe s.). Virilisée, militante et conquérante, la fleur n’est pas pour autant exclue du roman sentimental et du romanesque de la passion. A partir d’un corpus divers, de Proust à Harlequin, les intervenants tracent les contours d’un topos, et de sa mutation, sans chercher l’exhaustivité. Ce panorama intègre des analyses plus précises, afin de nous interroger sur le fonctionnement de cette métaphore « vive ».

L’intégralité de la séance est disponible à l’écoute ci-dessous :

Ce séminaire, se voulant participatif et transdisciplinaire, ménage des temps de discussion entre les participants  ; des documents iconographiques et des séquences filmiques viennent prolonger les réflexions autour d’une métaphore qui n’est définitivement pas un cliché fané.

Voir les illustrations mentionnées

Consulter l’exemplier de la séance

Consulter l’exemplier de l’intervention sur Albert Cohen


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.